Travaux-déco.com

Des projets
de travaux ?

Vite, des devis sur mesure pour comparer !

En une seule demande, 5 devis d'artisans :

  • qualifiés et notés
  • disponibles et proches de chez vous

Dossier

Peinture ou papier peint

Imprimer ce dossier

Que ce soit pour rénover votre habitation ou habiller les murs et plafonds d’une construction neuve, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les plus répandues restent la peinture et le papier peint. Pour l’un comme pour l’autre, il en existe de nombreuses variétés et toutes ont leurs spécificités. Restent à bien les choisir en fonction de la pièce à peindre ou à tapisser !

1 - Les différentes peintures

On distingue deux grands types : la peinture glycérophtalique (ou glycéro) et la peinture acrylique.

On trouve 4 ingrédients dans une peinture :

  • Les pigments, qui donnent la couleur
  • Les liants, qui maintiennent entre eux les pigments
  • Les liquides, pour la viscosité
  • Les additifs, que l’on ajoute pour protéger la peinture des micro-organismes

De manière générale, pour une peinture de qualité, préférez celles qui ont un taux élevé en pigments et en liants.

La peinture glycérophtalique :

Élaborée à base d’huile ou de résine alkyde, cette peinture donne un aspect dur et lisse très décoratif aux murs qu’elle recouvre. Elle résiste très bien à l’humidité, est lessivable et met assez longtemps à sécher (comptez 24 heures entre deux couches).

Attention, son odeur est forte ! Pensez à peindre avec les portes et les fenêtres ouvertes. Enfin, pour nettoyer vos outils après utilisation, vous devez utiliser du White-Spirit.

La peinture acrylique :

Appréciée pour son confort d’utilisation, cette peinture est sans odeur, sèche vite (4 heures seulement entre 2 couches) et les outils se lavent à l’eau. Toutefois, la peinture acrylique résiste moins bien que la glycéro. Elle ne peut pas, par exemple, être lessivée. D’où l’importance de bien choisir sa peinture en fonction de l’usage de la pièce que l’on souhaite peindre !

2 - Quelle peinture pour quelle utilisation ?

Après avoir choisi entre glycéro ou acrylique, il vous reste à déterminer l’aspect que vous voulez obtenir. Tout dépend de la pièce que vous voulez peindre. Vous avez alors le choix entre une peinture mate, brillante, satinée ou encore laquée.

Les peintures mates

Elles offrent un aspect uniforme aux grandes surfaces, diffusent la lumière et permettent de cacher les imperfections (bosses, creux…). Par contre, elles ne résistent pas bien aux nettoyages et par conséquent, sont plutôt destinées aux plafonds.

Les peintures brillantes

Lessivables, ces peintures réfléchissent la lumière et donnent un aspect plus grand aux pièces. Elles sont particulièrement appréciées pour les cuisines, les salles de bains et les toilettes.

Les peintures satinées

Ces peintures résistent bien aux salissures et offrent une bonne luminosité. On les retrouve dans les pièces à vivre, pour les murs comme pour les portes. Seule réticence, elles accentuent les imperfections !

Les peintures laquées

Sur des murs bien préparés (elles font également ressortir les imperfections !), les peintures brillantes offrent une très belle finition. Elles sont recommandées pour les pièces à vivre.

ZOOM sur la préparation avant peinture

Nous l’avons vu, avant de peindre une surface quelle qu’elle soit, une bonne préparation du support est nécessaire. Il s’agit peut-être là de l’opération la plus fastidieuse quand on entreprend des travaux de peinture.

Tout d’abord, vous devez lessiver la surface à l’aide d’une éponge et d’un détergeant. Ensuite, il vous faut masquer ou réparer ses imperfections. Utilisez un enduit de lissage pour les petites traces ou un enduit de rebouchage pour les fentes et les trous plus importants. Laissez sécher, puis, à l’aide d’un papier de verre (fin pour un enduit de lissage, aux grains plus gros pour un enduit de rebouchage), poncez de manière à obtenir une surface lisse. À l’aide d’un chiffon humide, essuyez pour enlever la poussière. Votre surface est prête à être peinte !

Dans le cas où vos murs sont recouverts de papier peint, vous allez devoir l’enlever. Pour cela, mouillez le papier à l’aide d’une éponge et décollez-le avec un couteau à enduire. Sachez aussi qu’il existe des décolleuses. Très pratiques, ces appareils soufflent un nuage de vapeur qui humidifie le papier et fait fondre la colle. Il ne vous reste plus ensuite qu’à gratter et à bien lessiver votre mur pour enlever toute trace de colle. Attention, en grattant on laisse souvent des traces dans le mur. D’où la nécessité de passer un enduit de lissage avant de peindre !

Enfin, pour masquer les quelques imperfections récalcitrantes d’un mur, vous pouvez utiliser un apprêt. Il s’agit d’une peinture mate avec un haut pouvoir couvrant. Recouvert ensuite de 2 couches de peinture, votre mur sera impeccable et plus résistant.

3 - Les différents papiers peints

Les papiers peints d’aujourd’hui, du fait de leur large gamme, connaissent un nouvel engouement. Faciles à poser, ils s’adaptent maintenant à toutes les pièces et à tous les usages !
On en distingue deux catégories : les papiers imprimés et les papiers à peindre.

Les papiers imprimés

Il en existe une multitude ! Qu’ils imitent des matières comme le bois, le marbre… ou encore qu’ils représentent des motifs destinés aux enfants, ces papiers peints, présentés en rouleaux, peuvent trouver leur place dans toutes les pièces de la maison. Pour la pose, équipez-vous d’une brosse pour lisser les lés (bande de papier dans toute sa largeur), de colle spéciale papier peint, d’une éponge humide (pour enlever les surplus de colle) et, si vous le pouvez, d’une table à encoller pour badigeonner de colle les lés avant de les poser sur le mur.

Relativement faciles à poser donc, on peut les agrémenter d’une frise à faire courir le long d’un mur, pour un aspect encore plus travaillé.

Les papiers à peindre

Très faciles et rapides à poser, ces papiers sont la solution idéale pour masquer les imperfections d’un mur. Comme les papiers imprimés ils se présentent sous forme de rouleaux et se posent de la même façon. Reste ensuite (une fois que la colle est sèche) à peindre votre surface de la couleur qui vous convient. Notez également qu’il existe un matériau très pratique appelé la toile de verre. Parfaitement adaptée pour masquer les fissures d’un mur, la toile de verre présente l’originalité de se poser directement sur un mur déjà encollé. Reste ensuite à la peindre.

Enfin, vous avez le choix entre les papiers lavables ou non lavables. Les premiers résistent à l’eau et aux tâches grâce à une couche protectrice spéciale. Un ajout qui les rend plus difficiles à décoller. Quant aux seconds, hors de question de vouloir les nettoyer !

4 - Quel papier pour quelle utilisation ?

Si certains choix de papiers dépendent presque uniquement de critères décoratifs, il convient parfois de prendre en compte certains aspects techniques (utilisation intensive ou non, humidité…). Tout dépend de la pièce que vous voulez décorer.

Papier peint et pièces à vivre : ici, tout dépend du ton et de l’esprit que vous voulez donner à votre pièce ! Vous avez donc le choix entre une multitude de décors ou d’effets.

Papier peint et pièces humides : fini le temps où papier peint et eau ne faisaient pas bon ménage ! Désormais, il existe des papiers spécialement conçus pour résister aux éclaboussures et aux tâches. Ce sont les papiers peints lavables et les papiers vinyliques.

Papier peint et chambres : comme pour les pièces à vivre, vous avez l’embarras du choix ! Un petit conseil toutefois, pensez à choisir des couleurs et des motifs apaisants. Sachez aussi qu’il existe aujourd’hui de nombreux papiers peints conçus spécialement pour les chambres d’enfants. Outre leurs motifs très appréciés des petits, ils sont imperméables, lavables, résistants et bien souvent coordonnés à des frises.

5 - Les prix

Selon que vous faites appel ou non à une entreprise, les prix des travaux de peinture ou de pose de papier peint ne sont pas les mêmes. Si vous choisissez de faire appel à un professionnel, n’hésitez pas à demander plusieurs devis détaillés !

Par exemple, pour les travaux de peinture :

En général, en faisant appel à un professionnel qualifié, comptez de 30 à 40 € le m², pour une préparation des murs (lessivage, rebouchage des fissures, ponçage) et deux couches de peinture. Si vous effectuez les travaux vous-même, pour une bonne peinture, comptez un pot standard de 15 l pour 180 m² environ, pour un prix d’à peu près 100 € ; sans parler des outils (pinceaux, couteau à enduire…), ni de l’apprêt, ni encore de l’enduit de rebouchage ou de lissage.

ATTENTION ! Tous ces prix vous sont donnés à titre indicatif.

  Date de mise à jour du dossier le 01/08/2006.

Imprimer ce dossier | Haut de page.